Coluche

 Le 26 septembre 1985, Coluche lance : « J’ai une petite idée comme ça (…) un resto qui aurait pour ambition au départ de distribuer deux ou trois mille couverts par jour ».

En moins d’un an, des bénévoles morbihannais répondent à cet appel ; après avoir créé l’Association Départementale : « Les Restaurants du Cœur – Les Relais du Cœur du Morbihan », ils ouvrent en 1986 un Resto du Cœur et placent notre département parmi les tout premiers à accueillir des bénéficiaires.

Aspects juridiques

de l’Association départementale
du Morbihan (AD56)

L’association départementale du Morbihan est juridiquement autonome.

Ses bénévoles réunis en Assemblée générale élisent le conseil d’administration composé de 21 membres. Ils élisent le président de l’AD qui nomme les 10 membres du bureau.

L’AD56 est liée à l’association nationale par un contrat d’agrément.

1986

OUVERTURE du 1er
RESTO DU MORBIHAN

Avec un réseau de près de

1000 bénévoles,
les 20 centres

de distributions alimentaires maillent aujourd’hui tout le territoire du Morbihan. Chaque semaine ils distribuent des denrées de qualité et en nombre à plus de :

9000 foyers

constitués de personnes seules et des couples avec ou sans enfants.

 

L’Aide à la Personne

Aux Restos du Morbihan, les actions de l’Aide à la Personne en vue de réinsérer les bénéficiaires sont prioritaires.

Des bénévoles d’Aide à la Personne spécialement formés les accompagnent dans le temps pour réussir leurs projets de vie et d’emploi. L’aide à la personne des Restos du Cœur du Morbihan prend en compte toutes les difficultés rencontrées par les personnes accueillies.

Dès l’aide alimentaire, adaptée à la situation familiale et financière du demandeur, elle se poursuit en entretiens par :

  • l’écoute,
  • l’échange et la recherche en commun de solutions possibles,
  • l’orientation vers des activités d’aide à l’insertion à l’intérieur de l’association, ou vers des organismes extérieurs compétents,
  • le soutien ou l’accompagnement des Restos, maintenu jusqu’à l’aboutissement de la solution: redevenir comme tout le monde.

Enfin, nous équipons progressivement les Centres d’un coin café, d’un vestiaire, d’un coin coiffure, etc… car les bénévoles font preuve d’initiative dans tous les aspects de la vie quotidienne.